Charte informatique

Objet :
L’objet de cette charte est de définir les modalités, les règles et les conditions générales de l’utilisation de l’outil informatique et d’Internet dans l’établissement.

Domaine d’application :
Les règles et obligations énoncées dans cette charte s’appliquent à tout utilisateur des ressources informatiques de l’établissement. Ces ressources englobent les serveurs, les stations de travail et leurs périphériques ainsi que les locaux qui contiennent ces matériels.

Textes :
Le non respect des règles engage la responsabilité personnelle de l’utilisateur qui ne peut ignorer notamment :
• Les textes du Code Pénal et du Code de la Propriété Intellectuelle ;
• La Loi Informatique et Libertés N°78-17 du 6 janvier 1978 ;
• La Loi sur la Liberté de la Presse de 1881 et ses modifications ;
• La Loi de la Communication Audiovisuelle N°86-1067 du 30 septembre 1986 ;
• La Loi d’orientation sur l’Education du 10 juillet 1989 ;
• Le règlement intérieur de l’établissement ;
• La présente Charte qui précise :
1. Les conditions d’accès aux ressources informatiques ;
2. Les engagements que doit prendre chaque utilisateur.

Conditions d’accès aux ressources informatiques :
La condition première pour accéder aux ressources informatiques est l’acceptation de la présente charte. L’accès est par ailleurs conditionné par :

La présence d’un adulte :
Les utilisateurs  » élèves  » ne peuvent accéder à une connexion Internet qu’en présence d’un adulte habilité.

Une utilisation pédagogique :
L’utilisation des ressources informatiques impose d’avoir un projet de recherche d’informations ou de correspondance Internet à but pédagogique. La consultation  » loisirs  » et l’utilisation des jeux ne sont pas autorisés.

Un souci d’économie :
L’utilisation d’Internet s’inscrit comme complément d’une recherche préalable à d’autres sources d’informations (dictionnaires, encyclopédies, revues, journaux, sites Internet préalablement téléchargés, ouvrages et CD-ROM au CDI ou dans une bibliothèque municipale). De même, l’utilisation de la messagerie Internet implique la rédaction hors connexion des messages.
Par ailleurs, un souci d’économie sera particulièrement apporté dans l’utilisation des imprimantes. L’abus d’usage des consommables (papier, encre, toner, …) risque de supprimer la gratuité de ceux-ci.

Une initiation minimum :
Avant d’utiliser les ressources informatiques, l’utilisateur s’engage à demander une initiation minimum ou des conseils d’utilisation afin de ne pas compromettre par inadvertance les systèmes, logiciels et fichiers mis en place.

Engagements
L’établissement ne saurait être tenu pour responsable de la nature des données et informations qui pourraient transiter par son intermédiaire et ce, malgré la mise en place de filtres. L’utilisateur est le seul responsable de l’utilisation des données qu’il consulte et transfère. Il doit notamment s’assurer qu’il dispose de toutes les autorisations nécessaires (licences d’utilisation, droit de reproduction, etc.).
L’utilisation d’un système informatique, quel qu’il soit, est soumise au respect de la loi. Son non-respect est passible de sanctions pénales. L’accès aux ressources informatiques et à Internet en particulier implique donc le respect de la personne humaine et de la déontologie informatique.

Respect des Droits d’Auteurs et de la Propriété Intellectuelle :
Le non-respect des droits d’auteur et de la Propriété Intellectuelle est passible des sanctions prévues par la loi. L’utilisateur s’engage de ce fait à respecter le Copyright, à ne pas télécharger des créations dont les auteurs n’en ont pas expressément autorisé l’exploitation (logiciels, MP3, DivX, …) ou à ne pas les utiliser frauduleusement.

Respect de la confidentialité et des libertés individuelles :
Chacun s’engage à ne pas consulter, stocker, diffuser ou créer des documents (les blogs) portant atteinte aux libertés individuelles et au respect de la vie privée. Sont considérés comme illicites, notamment les sites à caractère sexuel, néonazis, racistes, antisémites, xénophobes, incitant à la violence ou à l’utilisation de drogues.
D’autre part, l’utilisateur s’engage à ne pas utiliser le nom de l’établissement à des fins illégales.
Enfin, l’utilisation de la messagerie doit se limiter à un cadre exclusivement professionnel ou scolaire et impose le respect de la confidentialité.

Sanctions :
Tout contrevenant s’expose aux sanctions prévues par la loi et le règlement intérieur de l’établissement.

  • Actualités récentes

  • Qu’est ce que l’apel ?

    L' APEL Comment ça marche ?

    «  Seul le rassemblement organisé des parents d’élèves au sein de l’institution scolaire leur

    permet une réflexion riche et pertinente au service des projets éducatifs »

    Projet du Mouvement des APEL

    L’ APEL représente 900 700 familles adhérentes sur le plan national.

    Les 6500 APEL d’établissement sont présentes dans 5000 écoles, 1600 collèges et 1100

    Au sein du Collège Saint Joseph, l’Apel est présente dans toutes les commissions et s’investit afin de continuer au mieux le projet d’Etablissement.

    L’Apel participe financièrement à l’amélioration des espaces de travail de nos enfants et de la Communauté Educative.

    L’Apel, c’est aussi le BDI Orientation. Cette équipe de bénévoles reçoit TOUS les élèves au cours de l’année afin de les accompagner dans la découverte et leur choix d’orientation.

    Contact :apel.stjobain35@orange.fr

  • Catégories

  • Le self

    Inauguré le 20 mars 2009, le restaurant scolaire d’une capacité de 450 couverts, sert quotidiennement, depuis septembre 2008, près de 950 repas préparés sur place en plus des 900 livrés sur 4 écoles primaires du secteur dont Ste Anne et le lycée St Yves. C’est ainsi que se mobilisent tous les midis 13 personnels de cuisine (3cuisiniers, 8 employés et 2 livreurs) pour relever ce challenge de proposer des menus prioritairement diététiques à la fois riches et variés puisque les élèves ont le choix entre plusieurs entrées, plats de résistance et desserts différents.

    Pas de restaurant scolaire, dans l’organisation des services (11h30, 12h30, 13h pour les options), sans l’implication majeure de la vie scolaire qui, de fait, s’articule, en surveillance et accompagnement, autour de ces 2 secteurs que sont le self et la cour : 4 éducateurs pour le self et 4 éducateurs sur la cour dont un mobilisé pour les activités ludiques d’intérieur pendant qu’un autre encadre des activités sportives où la cour se transforme en véritables arènes de St JO.

    Cette présence autour des 12 coups de midi vise au-delà de la surveillance à sensibiliser ces adolescents sur l’apport nutritionnel des aliments sur le corps et l’esprit (tous deux en pleine croissance) afin d’éviter le gaspillage ou jet de nourriture. En parallèle à cette présence au quotidien, une commission de restauration, ayant été ouverte l’année dernière à tous les acteurs de ce grand rv, a pour mission d’une part de mieux communiquer sur le respect des personnes, des denrées ainsi que des lieux et d’autre part de tenter d’en améliorer le quotidien.

    Enfin, ce restaurant est un lieu de dégustation, de conversation mais aussi d’animation et de communion. Lieu d’animation où sont proposés 5 menus festifs et à thème avant chaque vacance au cours desquels peuvent être projetés des vidéos sur les activités du collège sans oublier la semaine du gout en partenariat avec une école hôtelière.

    Mais aussi lieu de communion, enseignement catholique oblige, autour d’opérations humanitaires diverses entre autre l’opération annuelle bol de riz.

    En résumé à travers ce restaurant scolaire, ça serait d’approcher au plus près, d’un lieu de convivialité, de festivité mais également de citoyenneté et d’humanité où le jeune serait roi.